Contenu principal

En vertu de son mandat, l’AEFO assure la protection individuelle et collective de ses membres face aux accusations et poursuites reliées à leurs fonctions. L’AEFO défend donc ses membres dans certains cas de plaintes déposées auprès de l’Ordre.

Origine et nature des plaintes

Toutes les enseignantes et tous les enseignants qui travaillent dans les écoles financées par les fonds publics en Ontario sont membres de l’OEEO et, à ce titre, sont susceptibles de faire l’objet d’une plainte à l’Ordre. Trois genres de plaintes peuvent être portées :

  • inaptitude professionnelle
  • incompétence professionnelle
  • faute professionnelle.

De telles plaintes peuvent être déposées par :

  • un membre du public
  • un membre de l’Ordre
  • la registrateure ou le registrateur de l’Ordre
  • la ministre ou le ministre de l’Éducation
  • les conseils scolaires.

Puisque l’AEFO n’est pas nécessairement informée lorsqu’une plainte est déposée contre l’un de ses membres, il revient au membre d’avertir l’AEFO s’il veut qu’elle le représente devant l’Ordre.

En savoir plus