Contenu principal

La relation enseignante-élève, enseignant élève comprend des rôles définis pour chaque partie. L’enseignante ou l’enseignant s’emploie à l’instauration d’un climat de classe sécurisant axé sur la confiance mutuelle, ainsi qu’à la mise en œuvre de pratiques pédagogiques efficaces adaptées aux besoins de l’élève.

Tous les élèves désirent qu’on les écoute, qu’on les comprenne et que l’on crée de véritables relations avec eux. L’écoute de la part d’un adulte ou de ses pairs est essentielle au sentiment d’acceptation de l’élève. Il s’agit d’être à l’écoute et de reformuler dans le but de montrer à l’autre que l’on comprend bien son message. Prendre le temps d’établir une communication interpersonnelle efficace dans une salle de classe favorise le respect, la motivation, l’empathie et le sentiment d’appartenance.

Les enseignantes et les enseignants sont professionnels et on s’attend à ce qu’elles et ils servent de modèles en ayant une cyberconduite éthique et appropriée. Les enseignantes et les enseignants sont en position de confiance auprès des élèves et doivent répondre de toute action qui expose les élèves à des communications ou à du matériel inappropriés.

Faites preuve de prudence

Au travail

  • Maintenez des normes professionnelles exemplaires lorsque vous envoyez un courriel aux élèves, aux parents, aux collègues et à l’administration scolaire.
  • Gardez toujours une copie de vos courriels ou de vos communications.
  • Utilisez une signature qui comprend votre nom, votre titre et le nom de l’école.
  • Ne communiquez pas votre mot de passe à des collègues ou à des élèves.
  • Ne laissez pas votre ordinateur allumé et sans surveillance lorsque les élèves sont aux alentours.
  • N’envoyez pas de pièces jointes inutiles avec vos courriels.

À la maison

  • N’utilisez pas votre ordinateur personnel pour communiquer avec les élèves ou les parents.
  • N’acceptez pas qu’on prenne des photos de vous et qu’on les affiche sur un site s’il n’existe pas de mécanisme convenable de protection des renseignements personnels.
  • N’affichez pas de critiques ou de commentaires désobligeants visant les collègues, les élèves ou l’administration scolaire sur les sites de réseautage social.
  • Ne communiquez pas de l’information confidentielle sur les élèves, les collègues ou l’administration scolaire sur les sites de réseautage social.
  • N’affichez pas de l’information et des photos confidentielles à votre sujet sur les sites de réseautage social.

Activités pouvant donner lieu à des mesures disciplinaires

  • Visite de sites Web inappropriés (p. ex. contenu adulte, raciste ou pornographique).
  • Expédition ou transmission de blagues et de photos offensantes par courriel.
  • Jeu en ligne au moyen des outils du conseil scolaire.
  • Téléchargement de documents audio, vidéo ou textuels qui contrevient à la législation sur le droit d’auteur.
  • Utilisation des outils du conseil scolaire pour mener des activités liées à un autre emploi.
  • Utilisation constante de la messagerie textuelle, de la messagerie instantanée ou du courriel électronique pendant les heures de classe.
  • Affichage de photos de vous et le partage de ces photos sur Internet, en particulier si elles sont suggestives ou inappropriés.
  • Affichage en ligne de commentaires sur les élèves, les parents, les collègues ou l’administration scolaire.
  • Échange de courriels personnels avec les élèves.
  • Participation à des conversations répréhensibles sur les collègues par courrier électronique ou sur des sites de réseautage social.
  • Critique personnelle ou professionnelle en ligne de l’administration scolaire (p. ex. conseillères et conseillers scolaires, direction d’école, surintendance du conseil scolaire).
  • Communication d’information confidentielle du conseil scolaire au moyen du système de courriel électronique du conseil scolaire ou d’un site de réseautage social.

Prévention

Les enseignantes et les enseignants doivent avoir une bonne connaissance du développement des groupes d’élèves avec lesquels ils interviennent. Une connaissance du milieu social et des cultures diverses de la communauté dans laquelle elles ou ils travaillent est aussi souhaitable. Cette compréhension leur permettra d’adapter leurs gestes et leurs paroles afin de prévenir de fausses interprétations et de fausses accusations. Vous trouverez ci-dessous certains conseils d’ordre général.

  • Ne fermez pas la porte de la classe ou du bureau, surtout si vous êtes seule ou seul avec une élève ou un élève.
  • Ne couvrez pas la fenêtre de la porte de la salle de classe ou de votre bureau.
  • Évitez de garder des élèves longtemps après les heures de classe.
  • Assurez-vous de la présence d’une personne adulte du même sexe que les élèves pour surveiller les salles de toilettes, les salles de douches et les salles d’habillage.
  • Assurez-vous de la présence d’une deuxième personne adulte lorsqu’on administre les premiers soins à une élève ou à un élève.
  • Pour des discussions avec une élève ou un élève difficile au sujet de son comportement ou de son rendement, demandez la présence d’une ou d’un témoin (p. ex. direction d’école, la titulaire ou le titulaire de l’élève).
  • Démontrez votre empathie par de l’écoute attentive et des commentaires positifs.
  • Découragez les gestes d’attention individuelle que peuvent vous adresser les élèves.
  • Ne vous substituez pas aux agences et aux services communautaires. Au besoin, recommandez aux parents ou à l’élève de les consulter.
  • Ne donnez pas accès à des élèves à votre compte sur un site de réseautage social tel que Facebook.
  • N’affichez aucun document ou photo que vous ne voudriez pas voir affiché à la une d’un journal sur Internet.

Cyberintimidation

Formes de cyberintimidation

Sont considérées comme étant des actes criminels :

  • une communication répétée avec une personne si cette communication porte la personne à craindre pour sa propre sécurité ou celle d'autrui,
  • la publication d'un libellé diffamatoire qui vise à insulter une personne ou probablement à ternir sa réputation en l'exposant à la haine, au mépris ou au ridicule..

La propagation de la haine ou de la discrimination fondée sur la race, l’appartenance ethnique, la religion, l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle, l’état matrimonial, la situation de famille ou l’incapacité, peut être une violation de la législation provinciale en matière des droits de la personne.

Si vous avez un doute quant à savoir si la communication inappropriée est criminelle ou non, communiquer immédiatement avec les instances policières.

Victimes de cyberintimidation

Si vous êtes la cible de cyberintimidation :

  • Faites une copie de tous les messages, articles sur le Web, données et autres documents connexes suspects.
  • Exigez que l’expéditrice ou l’expéditeur cesse de transmettre ou d’afficher les documents en question et déclarez sa conduite inacceptable et répréhensible.
  • Ne discutez pas avec l’expéditrice ou l’expéditeur qui vous cible puisque cela peut aggraver la situation.
  • Informez l’administration scolaire de votre école de la communication répréhensible si la situation exige une mesure immédiate ou si ce type de communication se poursuit.
  • Obtenez l’orientation ou l’appui approprié en vous référant à la politique ou à la procédure administrative de cyberconduite du conseil scolaire.
  • Communiquez avec l’AEFO si les mesures prises pour aborder la communication répréhensible sont inefficaces ou si vous avez besoin de plus de soutien ou de conseils.

en savoir plus

Des cyberconseils pour les membres de l’AEFO

Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, Cyberconseils pour le personnel enseignant 

Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, Recommandation professionnelle sur l’utilisation des moyens de communication électroniques et des médias sociaux  et Recommandation professionnelle - Mieux réagir à l'intimidation entre élèves -

Note Politique/Programmes no 144, Prévention de l’intimidation et intervention

Habilo Médias : plans de leçon, activités à faire en salle de classe et ressources pour l’éducation médiatique