Contenu principal

L'estime de soi est le sentiment qu'une personne éprouve à son sujet, comment elle perçoit sa propre valeur. L'élève ayant une estime de soi positive se sent bien dans sa peau. Par contre, l'élève sans estime de soi se présente aux autres sous un jour négatif. En fin de compte, le sentiment d'estime de soi transparaît dans toutes les actions.

Vous pouvez encourager l'estime de soi et créer un changement profond. Vous pouvez donner à chaque enfant le sentiment qu'il est digne d'amour et capable de réussir. Vous pouvez créer un environnement sûr et accueillant où chaque enfant a la liberté d'évoluer et de changer. En donnant forme à l'estime de soi de l'enfant, vous renforcez aussi la vôtre. Il est essentiel de comprendre combien l'organisation de la classe et les routines peuvent accroître l'estime de soi.

Améliorer l'estime de soi de l'élève

On observe une corrélation entre les résultats scolaires et l'estime de soi. Il est donc important d'aider l'enfant à développer une bonne estime de lui-même. Voici quelques suggestions.

  • Apprendre à aider un enfant à avoir une meilleure estime de soi.
  • Mettre l'accent sur ce que sait chaque enfant.
  • Encourager avec des phrases positives comme « tu peux réussir ».
  • Donner des choix aux enfants.
  • Tenir les parents, les tutrices ou les tuteurs au courant des progrès de l'élève.
  • Placer des limites qui permettent un peu de souplesse dans les deux sens.
  • Écouter en réfléchissant aux paroles de l'autre et encourager honnêtement la croissance et les changements.
  • Participer, faciliter et partager les sentiments.
  • Créer une classe qui offre une atmosphère de sécurité : l'ouverture et l'honnêteté fleurissent quand les risques sont minimes.
  • Montrer que vous acceptez les élèves tels qu'ils sont.
  • Enseigner la conscience de soi.
  • Exprimer une reconnaissance entière.
  • Respecter les sentiments d'autrui.
  • Prendre conscience de la nature unique de chaque élève.
  • Séparer l'acte de la personne.
  • Structurer de manière à permettre la réussite.
  • Employer l'humour, mais jamais aux dépens des élèves.
  • Utiliser le « je » dans les messages.
  • Valider les sentiments.

Encourager l'élève

Tous les élèves ne réagissent pas de la même manière aux éloges. Quand vous félicitez un élève, votre objectif est de l'aider à créer des lieux de contrôle internes afin d'améliorer son comportement et ses résultats scolaires. Voici quelques suggestions de compliments :

  • Ne jamais comparer un élève à un autre.
  • Ne jamais minimiser la réussite d'un élève.
  • Attirer l'attention de l'élève sur son effort ou sur ses compétences.
  • Complimenter l'enfant quand il a un comportement souhaitable, puis définir le comportement.
  • Exprimer des compliments sincères avec une expression corporelle correspondante.
  • Varier les éloges et faire preuve de créativité.

Reconnaître l'effort

L'apprentissage n'est pas toujours facile, et il ne suffit pas de dire que tous peuvent y arriver grâce à l'effort. Il s'agit de faire prendre conscience que la persévérance est un apport à la réussite personnelle et scolaire. Encourager les efforts est aussi important que féliciter les élèves pour leur rendement.

J. E. Brophy a énuméré des conditions susceptibles d'assurer l'efficacité du renforcement positif. Le renforcement positif :

  • est attribué en fonction des progrès et des efforts;
  • est spécifique à l'accomplissement de la tâche ou de l'activité;
  • est spontané;
  • récompense l'atteinte d'un objectif précis;
  • souligne la valeur de ce qui a été accompli;
  • met l'accent sur les comportements qui ont permis l'accomplissement;
  • permet à l'élève de prendre conscience de ses progrès;
  • met l'accent sur les apprentissages réalisés;
  • réoriente les élèves en ce qui concerne leur comportement;
  • se fait après la réalisation.