Contenu principal

Techniques d’intervention

Techniques d’intervention

Annexe B

Techniques à utiliser pour la résolution pacifique de conflits

Confrontation

La confrontation s'entend d'un entretien entre l'enseignante ou l'enseignant et l’élève fautif. Elle a pour but de permettre à celui-ci d'analyser sa conduite et de s'engager dans une démarche de solution du problème tout en identifiant, conjointement avec l'enseignante ou l'enseignant, une conséquence acceptable aux gestes ou aux paroles répréhensibles. Lors de la confrontation, clarifier le problème, rechercher et identifier ensemble une solution, prévoir une mise en application de la solution et assurer un suivi avec échéancier. En général, iI s'agit d'une démarche qui se prépare.

Médiation

La médiation s'entend d'un entretien entre au moins trois personnes. L’une d'elle agit comme médiatrice. Elle a pour but de permettre à deux élèves d'analyser leur conflit en précisant leurs responsabilités respectives et en s'engageant mutuellement dans une démarche de solution du problème tout en identifiant avec la médiatrice ou le médiateur les conséquences acceptables aux gestes ou aux paroles répréhensibles. En général, iI s'agit d'une démarche qui se prépare.

Négociation

La négociation constitue une technique qui peut s'insérer dans le processus de confrontation et de médiation. Elle a pour but de contribuer à la solution des conflits en aidant l’élève à prendre ses responsabilités, à s'engager dans la recherche de solutions et à acquérir l’art de négocier lorsqu'il se trouve dans des situations personnelles de conflits de besoins.

Techniques à utiliser avec modération et jugement

Interpellation

L’interpellation est une mise en demeure respectueuse mais ferme, signifiant à l’élève de cesser une conduite jugée illégale, immorale ou destructive pour lui ou pour les autres.

Retrait

Le retrait s'entend d'une mesure disciplinaire qui prévoit le retrait de l'élève fautif de son groupe et l'isolement pendant une période de temps pouvant varier selon le cas. Normalement, le retrait ne devrait pas dépasser dix minutes et il devrait être immédiatement suivi d'un entretien de confrontation avec l'élève concerné, dans le but de permettre un retour sur la raison du retrait et sur la recherche de solutions personnelles et constructives.

Techniques à éviter

Accusation

L’enseignante ou l’enseignant qui est témoin d'un geste répréhensible de la part d'une élève ou d’un élève ne devrait pas porter d'accusations contre cet élève, mais plutôt rapporter les faits et laisser aux autorités compétentes le soin de porter les accusations appropriées. Il est plus formateur pour l'élève qu'il avoue son délit lors d'une session de confrontation que d'être l’objet d'une accusation. Il est préférable de s'en tenir aux faits et de dire « Je t'ai vu regarder constamment sur les copies de Michelle! Tu veux t'expliquer? »que de dire « Tu es un tricheur! », « Tu as triché », « Je t'ai vu! ».

Affrontement

Il y a affrontement quand deux personnes se perçoivent comme adversaires et poursuivent leur échange dans le but de déterminer une gagnante ou un gagnant. L’enseignante ou l'enseignant évitera toute situation d'affrontement avec l’élève en demeurant calme, en refusant de lui répondre et en se retirant.