Contenu principal

Recommandations face à un comportement d’intimidation

Comportement d’intimidation

Annexe D

À faire au premier signe d’un comportement d’intimidation

  1. Décrire le comportement en termes clairs et directs.
  2. Intervenir en soulignant les répercussions sur les autres et en rappelant à l’élève le comportement qu’on attend de lui.
  3. La titulaire ou le titulaire de l’élève ou la personne à la direction devrait communiquer avec les parents, les informer qu’on a parlé à l’élève de son comportement et leur suggérer de transmettre le même message à la maison. Pour des raisons de confidentialité,ne pas révéler l’identité de l’autre élève impliqué.

À faire lorsque le comportement d’intimidation se répète

Malgré l’intervention qui a été pratiquée auprès de l’élève au premier signe du comportement d’intimidation, ce comportement se répète à l’égard du même enfant, d’un autre enfant ou de plusieurs autres enfants.

  1. Décrire le comportement en termes clairs et directs.
  2. Intervenir en soulignant les répercussions sur les autres et en rappelant à l’élève le comportement qu’on attend de lui.
  3. Confronter l’élève à propos de son comportement.
  4. Interdire le comportement et établir des limites :
  5. en disant à l’élève qu’un tel comportement n’est pas permis;
  6. en imposant des conséquences à ce comportement.

La personne à la direction devrait communiquer avec les parents pour les informer de l’incident et leur demander de les rencontrer individuellement. L’identité des autres élèves impliqués doit demeurer confidentielle.

Lors de la rencontre avec les parents, la personne à la direction et la titulaire ou le titulaire doivent :

  • discuter du comportement de l’élève et de l’intervention immédiate de l’école;
  • expliquer la procédure de l’école pour intervenir face aux comportements d’intimidation, ainsi que l’étape suivante pour aider leur enfant à apprendre des façons plus appropriées d’agir avec ses pairs.

À faire lorsque le comportement d’intimidation persiste ou est grave

Lorsque le comportement d’intimidation de l’élève ne change pas malgré l’intervention d’un adulte, et que la nature et la gravité du comportement sont suffisamment sérieuses pour causer un tort psychologique ou physique à d’autres élèves, le personnel de l’école continuera à décrire, intervenir, confronter et interdire, mais il devrait également signaler et référer le cas aux instances appropriées, au besoin.

  1. Décrire le comportement en termes clairs et directs.
  2. Intervenir en soulignant les répercussions sur les autres et en rappelant à l’élève le comportement qu’on attend de lui.
  3. Confronter l’élève à propos de son comportement.
  4. Interdire le comportement ou établir des limites :
  5. en disant à l’élève qu’un tel comportement n’est pas permis;
  6. en imposant des conséquences à ce comportement.
    La personne à la direction devrait communiquer avec les parents des deux élèves pour les informer de l’incident et leur demander de les rencontrer individuellement. L’identité des autres élèves impliqués doit demeurer confidentielle. Lors de la rencontre avec les parents de l’élève responsable de l’intimidation, la personne à la direction et la titulaire ou le titulaire de l’élève devraient :
  1. discuter du comportement de l’élève et de l’intervention immédiate de l’école;
  2. expliquer la procédure de l’école pour intervenir face aux comportements d’intimidation, ainsi que l’étape suivante pour aider leur enfant à apprendre des façons plus appropriées d’agir avec ses pairs.
  3. Signaler et référer le cas aux instances appropriées, au besoin.

Voir la fiche 9 – Harcèlement et la fiche 24 – Taxage