Contenu principal

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z #

Companies starting with V

Vandalisme

Fiche 26

Description du comportement observé

Des actes de vandalisme sont commis à l'école. Des graffitis couvrent les murs, les miroirs sont cassés, les toilettes sont bouchées et les cuvettes sont fêlées.

Considérations

La destruction de la propriété constitue un crime. Les autorités scolaires devraient donner suite aux incidents de vandalisme. Selon l'âge des suspects, l'étendue des dommages et les élèves soupçonnés, la direction pourra prévenir la police ou non. Lorsque le vandalisme est survenu à la suite d'une entrée par effraction, la police doit toujours être informée.

Démarche d’intervention proposée

  • Si c'est possible, demander aux élèves qui ont causé les dommages de les réparer eux mêmes.
  • Communiquer avec les parents des élèves concernés.
  • Insister pour que les élèves nettoient et paient pour les dommages qu'ils ont causés ou trouver une forme de compensation qu'ils devront fournir.
  • Tenir compte de l'âge de l'élève et du sérieux de l'incident mais en cas de problème sérieux, faire appel à la police.

Stratégies de prévention

  • L’ordre et la propreté dans l'école sont primordiaux. II faut inculquer aux élèves la fierté de leur école et le respect de la propriété d'autrui et de la communauté. La propreté n’est pas seulement l'affaire du concierge; c'est l'affaire de tout le monde.
  • Ne jamais fermer l'œil sur la destruction intentionnelle de la propriété de l'école.
  • Un programme de prévention (de type Échec au crime) pourrait contribuer à la sensibilisation des élèves et à la diminution ou à l'élimination d'incidents semblables.

 

Voies de fait à l’égard d’un élève

Fiche 27

Description du comportement observé

Il y a bagarre ou menace de bagarre après un affrontement entre deux élèves.

Considérations

Il ne faut pas permettre aux élèves de croire que l'école est un refuge pour les petits tyrans ou qu'elle constitue une société à part où les lois normales ne s'appliquent pas. Il est important, dans les cas de voies de fait, de respecter en tout temps le règlement de l'école ou celui du conseil scolaire, et de prendre connaissance des articles du Code criminel contenant les dispositions concernant l'usage intentionnel de la force.

L’article 43 du Code criminel prévoit la force raisonnable comme moyen de maintenir l'ordre et la discipline. Consulter l’annexe C – Lois et politiques.

Démarche d’intervention proposée

  • Demander de l'aide si nécessaire; intervenir immédiatement et aviser la direction.
  • Communiquer avec les parents des deux élèves pour les informer de l'incident.
  • Évaluer la gravité de l'agression, l'âge des élèves impliqués et faire un rapport à la police si cela est justifié. Lorsqu'il s'agit d'une agression grave ou que la victime est blessée, l'école, l'enseignante ou l'enseignant devrait communiquer avec la police. C'est la police qui décidera si l'élève doit être arrêté ou non et si des plaintes seront déposées.
  • Réagir à toutes les situations de ce genre avec cohérence et en respectant les politiques de votre conseil scolaire. En plus des conséquences juridiques d'un tel acte, iI doit également y avoir des conséquences au niveau de l'école.

Stratégies de prévention

  • Les élèves devraient être informés dès le début de l'année des comportements inacceptables et des conséquences qui en découlent.
  • Le personnel enseignant et la direction devraient assurer une surveillance adéquate.
  • Le personnel de l'école devrait être formé dans le domaine des stratégies de résolution de conflits (confrontation, négociation, médiation, etc.).

Voies de fait à l’égard d’un membre du personnel

Fiche 28

Description du comportement observé

L’élève bouscule et frappe un membre du personnel.

Considérations

La Loi sur l'éducation et le Code criminel confèrent aux enseignantes et aux enseignants l'autorité d'agir dans de telles circonstances. Conformément au Code criminel, vous pouvez faire usage de force raisonnable pour vous défendre ou défendre vos élèves.

L’article 43 du Code criminel prévoit la force raisonnable comme moyen de maintenir l'ordre et la discipline. Dans les cas d'agression, il ne revient généralement pas uniquement à l'enseignante ou à l'enseignant de décider de rapporter un tel incident. Ce signalement devient une décision prise à l'échelle de l'établissement au nom d'une enseignante ou d'un enseignant en particulier ou de tout le personnel enseignant. La personne concernée ne requiert pas la permission de la direction pour appeler la police, mais il est plus logique au niveau organisationnel de prévenir la direction et de lui demander de faire l'appel.

En cas de doute, la direction peut communiquer avec les autorités du conseil scolaire. Certains conseils pourraient prévoir la suspension de l'élève jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Démarche d’intervention proposée

  • En tout temps, garder son calme et prendre le contrôle de la situation.
  • Informer la police immédiatement si les circonstances le justifient.
  • Une action ferme et rapide est essentielle au maintien du climat de l'école. Les conséquences doivent être immédiates et évidentes pour les élèves et le personnel enseignant.

Stratégies de prévention

  • Exprimer clairement aux élèves les attentes en ce qui concerne leur rapport avec l'ensemble du personnel enseignant. Ils doivent connaître les comportements qui ne sont pas acceptables.
  • Insister sur le fait que des conséquences sont imposées à tous les niveaux de la société, y inclus les élèves de l'école.
  • Les politiques de l'école et du conseil scolaire devraient énoncer clairement les conséquences de tels comportements.

Vol à l’école

Fiche 29

Description du comportement observé

L’élève signale à son enseignante ou à son enseignant que certains de ses effets personnels et de l'argent ont disparu.

Considérations

L’autorité pour intervenir est conférée au personnel de l’école dans la Loi sur l'éducation et le Code criminel. Selon la nature et le sérieux de l'incident et les élèves impliqués, cette situation doit être prise en charge par la direction ou la police.

Démarche d’intervention proposée

  • Informer la direction immédiatement.
  • Décider immédiatement si la police doit intervenir. Si oui, laisser à la police le soin d'enquêter et d'interroger les personnes concernées.
  • S'il s’agit d'un problème qui doit être réglé par l'école, faire une enquête approfondie en écoutant toutes les parties impliquées. S'assurer de la véracité des faits.
  • Prendre note de tout ce qui se produit et s'assurer de la présence d'une tierce personne lors de l'interrogation des élèves.
  • Lorsque l'identité du suspect est confirmée, appeler les parents.

Stratégies de prévention

  • L’école doit s'assurer que des règlements se rapportant au vol et à ses conséquences soient élaborés. Ces règlements devraient être connus et compris par le personnel de l'école et par l'ensemble des élèves.
  • Il serait utile, par le biais d'affiches, de rappeler aux élèves l'importance de garder leur argent et leurs effets personnels sous clé.
  • L’école pourrait se servir du programme « Échec au crime » comme moyen de réduire l'incidence des vols.

Vol à l’étalage

Fiche 30

Description du comportement observé

L’élève ou des élèves sont accusés de vol à l’extérieur de l’école durant la journée scolaire.

Considérations

Selon la loi, l'école demeure partiellement responsable de ses élèves pendant l'aller et le retour à l'école, de même que pendant l'heure du lunch. Lorsque des élèves ont la permission de quitter l'école le midi, la responsabilité peut être difficile à établir. L’âge des élèves importe dans ce genre de situation puisque les élèves de 16 ans et plus ont le droit de quitter le terrain de l'école le midi.

Si, sans prévenir, la police arrive pour interroger une élève ou un élève relativement à un vol, la direction pourrait devoir agir in loco parentis afin de protéger les droits de l'élève; iI faut immédiatement informer les parents. Si leur enfant est mineur, ces derniers devraient être présents lors de l’interrogatoire de la police.

Démarche d’intervention proposée

  • Agir avec prudence; la responsabilité de l'école devient une considération primordiale dans ces circonstances.
  • Lorsque c'est nécessaire, appeler la police. Ne pas interroger l'élève avant l'arrivée des policiers.
  • Prendre note de tous les détails et accorder son entière collaboration aux autorités.

Stratégies de prévention

  • Une discussion comportant des mises en garde et des exemples de situations où on a porté plainte contre des élèves peut décourager certains jeunes de commettre des vols à l'étalage.
  • Revoir, avec les élèves, les règlements de l'école et les dispositions du Code criminel se rapportant au vol à l'étalage.
  • Avant de permettre à l'élève de quitter les lieux scolaires sur l'heure du midi, exiger une autorisation écrite des parents reconnaissant leur entière responsabilité pour les actions de leur enfant pendant cette période. Conserver cette autorisation dans le dossier de l'élève en question.