Contenu principal

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z #

Companies starting with I

Incident dans l’autobus

Fiche 5

Description du comportement observé

Un conducteur d'autobus scolaire signale que le comportement de l’élève ou de plusieurs élèves à bord de l'autobus est problématique. Considérations Avant tout, il s'agit d'une question de sécurité. Le transport scolaire est un privilège et non un droit. La Loi sur l'éducation donne l'autorité nécessaire à la direction pour intervenir. L’autobus devrait être considéré comme un prolongement de la salle de classe ou de l'école quant aux normes de comportement.

Démarche d’intervention proposée

  • Faire enquête chaque fois qu'un incident se produit à bord de l'autobus.
  • Consigner tous les détails et indiquer les actions de la conductrice ou du conducteur lors de l'incident, ainsi que celles de l'élève ou des élèves impliqués.
  • Imposer immédiatement les conséquences appropriées.

Stratégies de prévention

  • Au début de chaque année scolaire et au besoin, prendre le temps de rappeler aux élèves les règles de comportement à bord de l'autobus, l'importance de la sécurité, les droits et responsabilités des conductrices et des conducteurs d'autobus scolaire et les conséquences d'un comportement répréhensible.
  • On retrouve maintenant dans certains autobus scolaires une place spéciale pour des caméras vidéo, ainsi que des affiches signalant aux élèves qu'ils peuvent être filmés à tout moment.
  • Une formation périodique à l'intention des conductrices et des conducteurs d’autobus scolaire sur la gestion des comportements des élèves pourrait être utile.

Insolence, vulgarité et langage blasphématoire

Fiche 10

Description du comportement observé

L’élève est insolent et vulgaire dans son langage et dans ses gestes. Considérations Il existe normalement des politiques dans chaque école ou conseil scolaire pour de telles situations. L’insolence et la vulgarité détruisent très rapidement le climat propice à l'apprentissage et ne devraient jamais être tolérées ou ignorées.

Démarche d’intervention proposée

  • Ne pas répliquer aux propos de l'élève.
  • Maîtriser ses émotions et réagir calmement, sans tension évidente.
  • Éviter le contact physique.
  • Faire sortir l'élève de la classe pour une période de réflexion.
  • Informer les parents si la situation perdure.
  • Si la situation s'aggrave, faire appel à la direction.

Stratégies de prévention

  • L‘école devrait mettre sur pied des mesures d'urgence pour les situations de crise.
  • Une formation en résolution pacifique des conflits (techniques d'interpellation et de confrontation) pourrait être utile.
  • Le personnel enseignant devrait connaître les élèves susceptibles d'être violents, de s'impatienter rapidement ou qui ont de la difficulté à gérer leur colère. Il devrait discuter de la dynamique des élèves qui essaient de provoquer les enseignantes et les enseignants par un langage vulgaire ou violent.
  • Les élèves devraient savoir que la violence verbale peut constituer une infraction criminelle et que l'intervention de la police pourrait être nécessaire.
  • Les politiques et lignes directrices doivent être conformes aux dispositions de la Partie XIII de la Loi sur l'éducation.

Intimidation

Fiche 11

«Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.»

Considérations

Définition

L’intimidation ou le harcèlement est défini comme étant l’utilisation délibérée et de façon continue du pouvoir exercé par une personne dans le but de faire du mal à une autre personne ou de la rejeter.

Trois conditions sont essentielles à l’intimidation:

Le pouvoir : Les enfants qui font de l’intimidation acquièrent leur pouvoir grâce à leur taille et à leur force physique, leur statut dans le groupe et le soutien de leurs pairs.

La fréquence : L’intimidation se caractérise par des attaques répétées. C’est le facteur qui provoque la terreur d’anticipation dans l’esprit de l’enfant qui subit l’intimidation et qui peut être très néfaste et avoir les effets les plus débilitants.

L’intention de nuire : Les enfants qui utilisent l’intimidation pour exercer un pouvoir le font généralement avec l’intention de blesser l’autre enfant sur le plan physique ou émotif.

Exemples d’intimidation

  • Dire des paroles blessantes ou se moquer d’un autre jeune.
  • Ignorer un jeune ou le rejeter volontairement du groupe d’amis et des activités.
  • Frapper, bousculer ou adopter d’autres comportements violents à l’égard d’un autre jeune.
  • Raconter ou écrire des mensonges et répandre de fausses rumeurs à l’égard d’un autre jeune.

Profil de la victime

Les victimes sont choisies par leurs agresseurs pour des raisons diverses : objets et vêtements dispendieux, différences physiques (minceur, obésité, taille, acné, port de lunettes ou d’appareils dentaires), défauts de langage (bégaiement, difficultés de prononciation), personnalité introvertie et solitaire, habitudes alimentaires (végétarisme, repas biologiques).

Les caractéristiques des victimes

  • Elles éprouvent de la difficulté à s’affirmer devant les autres et lors des conflits.
  • Elles éprouvent certaines difficultés à émettre leur opinion.
  • Elles ont peu confiance en elles.
  • Elles vivent dans la crainte et présentent une identité fragile (faible estime de soi).
  • Elles ont peu d’amis et sont souvent seules.
  • Elles ont peur de dénoncer l’agresseur.
  • Dix pour cent d’entre elles seraient des filles.

Profil de l’agresseur

Le plus souvent, la personne qui taxe ou intimide le fait dans le but de se valoriser, de s’imposer, de prouver qu’elle est importante et courageuse. Rares sont les personnes qui taxent et qui agissent seules; habituellement, c’est un garçon de 13 à 17 ans provenant d’une famille séparée, non motivé à l’école ou décrocheur. Il consomme de l’alcool et des drogues et appartient à un gang.

Caractéristiques des agresseurs

  • Ils croient que la violence est un bon moyen de s’affirmer devant les autres.
  • Ils ressentent la nécessité d’écraser les autres pour rehausser leur estime de soi ou leur image.
  • Ils sont agressifs envers autrui.

Voir Annexe D – Recommandations face à un comportement d’intimidation

Intoxication et possession de substances illégales

Fiche 12

Description du comportement observé

L’élève se présente en classe le regard vitreux et dégageant une odeur de marijuana, ou encore son comportement est inhabituel.

Considérations

L’usage et la possession de substances illégales constituent un délit criminel. Afin de promouvoir des comportements et des normes sociales désirables, les écoles doivent adhérer à une politique de tolérance zéro en ce qui a trait à ces substances. Les enseignantes et les enseignants pourraient être tenus responsables si l'élève ayant consommé une de ces substances se blessait. Qu'il s'agisse d'une bagarre, d’un accident de voiture ou simplement d'une chute dans les toilettes, ils pourraient être tenus responsables d'un tel accident s'ils n'interviennent pas dès qu'ils sont conscients de cette problématique.

Démarche d’intervention proposée

  • Demeurer calme; intervenir avec doigté et considération afin de maintenir un climat de sécurité.
  • Se faire appuyer dans sa démarche par un membre de la direction ou un membre des services à l’élève.
  • Planifier l'intervention avec soin. Il ne faut surtout pas altérer la preuve par une manipulation négligente ou des questions déplacées.
  • Il faut d'abord vérifier si l'élève prend des médicaments qui lui ont été prescrits.
  • Lorsque jugé nécessaire, retenir l'élève et appeler la police immédiatement pour éviter le risque d'une intervention qui pourrait compromettre la possibilité de poursuites judiciaires.
  • Communiquer avec les parents. Ne jamais laisser un élève sous l'influence d’une drogue quelconque quitter l'école seul en raison des risques d'accident. Assumez vos responsabilités in loco parentis jusqu'à ce que l'élève soit pris en charge par ses parents ou la police.
  • Si une fouille s’avère nécessaire, la direction de l’école s’assurera de suivre les démarches prévues à cette fin.
    Stratégies de prévention
  • Il est important d'expliquer clairement aux élèves le règlement de l'école, les dispositions du Code criminel et la politique de tolérance zéro de l'école ou du conseil scolaire.
  • Le personnel de l'école doit s'entendre sur une manière d'agir dans une situation de ce genre avant même qu'elle se produise.
  • Il est bon d'avoir recours à des programmes de sensibilisation aux drogues et à des programmes d'aide aux élèves. La prévention est un élément essentiel de toute intervention.

Stratégies de prévention

  • Il est important d'expliquer clairement aux élèves le règlement de l'école, les dispositions du Code criminel et la politique de tolérance zéro de l'école ou du conseil scolaire.
  • Le personnel de l'école doit s'entendre sur une manière d'agir dans une situation de ce genre avant même qu'elle se produise.
  • Il est bon d'avoir recours à des programmes de sensibilisation aux drogues et à des programmes d'aide aux élèves. La prévention est un élément essentiel de toute intervention.

Intrusion

Fiche 13

Description du comportement observé

Un intrus entre dans la cour d'école. Une des personnes responsables de la surveillance l'avertit qu'il n'a pas le droit d'être présent et qu'il doit quitter les lieux immédiatement.

Considérations

L’école peut légalement sommer un individu de ne pas revenir sur les lieux sous peine d'être traduit en justice immédiatement.

Démarche d’intervention proposée

  • Ordonner à l’intruse ou l’intrus de quitter le terrain de l'école.
  • Envoyer un avis écrit la sommant ou le sommant de ne pas revenir sur les lieux.
  • S'il le faut, faire appel à la police.
  • Ne jamais laisser des élèves qui ne fréquentent pas l'école traîner sur le terrain de l'école sans raison et surtout sans permission.
  • Si l’intruse ou l’intrus ou la perturbatrice ou le perturbateur s'attarde pour attendre une élève ou un élève qui fréquente l'école, informer les parents de l’élève.
  • Si l’intruse ou l’intrus fréquente une autre école, communiquer avec cette école.

Stratégies de prévention

  • Comme mesure de prévention, l'école devrait placer des affiches indiquant « Propriété privée » ou « Défense d'entrer ou de passer – sous peine de sanctions ».
  • Une affiche indiquant que les visiteuses et les visiteurs doivent se présenter au secrétariat devrait être placée à toutes les entrées de l’école.
  • Il est bon de préparer à l'avance un avis écrit que vous pourrez remettre à celles et ceux qui se sont introduits sur le terrain de l'école.